Le panda malicieux
L'énigme 149 est sortie.

Accéder au contenu

Votre tanière




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 454 messages ]  Aller vers la page Précédent  1 ... 24, 25, 26, 27, 28, 29, 30, 31  Suivant
Auteur Message
 Sujet du message:
MessagePublié: Ven Oct 26, 2007 1:43 pm 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le : Ven Oct 07, 2005 3:11 pm
Message(s) : 274
Localisation : Entre béton et bitume
Enigme: 148
Avant les recettes, je vous raconte l'histoire, afin que vous ayez une idée de l'hospitalité bretonne.

Nous venions de Locronan et, pour mon cher et tendre, il était hors de question de nous restaurer dans un "nid à touristes".
Quelques kilomètres plus loin, vers Landrévarzec/Quilinen, il me semble, il a (enfin :evil: ) trouvé sa fortune : une toute petite boutique, mais manifestement pleine de gens et toutes les voitures garées devant sont immatriculées dans le département. Sachez-le, c'est un signe, ça.
Nous sommes accueillis par une dame très gentille et immédiatement attablés dans une salle toute simple. Sur les tables, point de verre mais des petits bols et une jolie carte promesse de délices.
Cher et tendre choisi une complète, moi, en bonne touriste, une aux coquilles Saint Jacques.
Plus une bouteille de cidre (à la guerre comme à la guerre)

Et là, c'est THE surprise. Au lieu des galettes auxquelles je suis habituée, telles qu'on les sert dans les crêperies parisiennes (des crêpes épaisses, foncées et très tendres), apparaît dans mon assiette une tite crêpe toute fine et croustillante sur les bords, un peu comme celles de la Chandeleur.
Bonne fille (pis j'ai faim, moi, quand même) je commence à découper par le coin et la très gentille dame revient vers moi pour m'expliquer : "faut d'abord ramener les bords croustillants vers le centre pour faire un mélange tendre/croquant".
J'obtempère et là, je fonds de bonheur.
Puis, (pour vous, hein, uniquement pour vous, bien entendu) je pose quelques question à la gentille dame et là, (vous ne me croirez jamais) elle m'invite … dans sa cuisine. (je n'en reviens toujours pas). Une cuisine minuscule au milieu de laquelle trône une billig (là je fais ma fière parce que c'est un nouveau mot)
Une billig, c'est ça ; Image
Elle dit une, Wiki, dit un … Les spécialistes trancheront.
Elle verse de la pâte, l'étale avec un râteau (rozell –encore un nouveau mot) avec un tour de poignet qui me laisse pantoise.
Ensuite, elle garnit, plie avec sa spatule, glisse dans l'assiette et hop.

Elle va servir (moi, pas folle, je reste sur place, toujours pour vous, bien entendu Image) et ensuite me propose : "ça vous intéresse ? "
Que ne ferais-je pour votre bien-être, j'accepte.
Donc voici ce qu'elle m'a confié :

Crêpes bretonnes

Pour environ 25/30 galettes
600g de farine de blé noir (ou Sarrazin)
½ poignée de sel de Guérande
1 œuf
1 cuillérée à soupe de miel liquide
0,8 litre d'eau (de préférence de source, pas minérale)

Dans une grande jatte, verser la farine, le sel, l'œuf et 0,4 litre d'eau à température ambiante.
Mélanger doucement à la main jusqu'à ce que la pâte soit homogène, puis la battre contre le bord de la jatte vers le centre (ça prend quand même 10 à 15 minutes)
NB : il n'y a pas de gluten dans le blé noir, donc pas de grumeaux.
Laisser la pâte reposer 24 h au frais (pas au frigo) pour qu'elle épaississe.
Juste au moment de préparer les galettes, ajouter les 0,4 litre d'eau restant. Bien mélanger de manière à obtenir une pâte très homogène.

Faire chauffer la billig (oui, d'accord, la crêpière 8) ) à feu doux.
La graisser et verser une louche de pâte.
L'étaler avec le râteau

On va maintenant préparer une complète :
Casser au centre un bel œuf, repousser le jaune et étaler le blanc pour le faire cuire plus vite.
Ramener le jaune et saupoudrer de fromage râpé.
Disposer tout autour des lamelles de bon jambon, poivrer et ramener les 4 côtés de la galette de manière à ne laisser apparaître que le jaune d'œuf.
Faire glisser dans l'assiette.
Servir avec une bolée de cidre brut.

Sans vouloir copier notre ami webpapy, je vous propose d'autres idées :

-> Coquilles Saint-Jacques + fondue de poireaux
-> Coquilles Saint-Jacques + crème + champignons
-> Saumon (préalablement poché) + crème à la ciboulette … On ajoutera en garniture, une fois la galette pliée, des lamelles de saumon fumé et quelques œufs de saumon. (à servir avec un quartier de citron)
-> Pomme + andouille de Guéméné : on fait blondir des quartiers de pomme dans une petite poêle, on déglace avec un peu de cidre (ou on flambe au calva), on réserve au chaud.
Dans la même poêle, on passe rapidement les tranches d'andouille de Guéméné.
On dispose sur la galette les tranches de pommes recouvertes des tranches d'andouille, on plie, on sert.
-> Brie et rhubarbe (ça, faut aimer) : on étale de la compote de rhubarbe sur la galette en train de cuire, on ajoute de belles lamelles de Brie. Quand le brie est fondu, on plie, on sert.

Bon, je laisse maintenant votre imagination :
-> Boudin antillais/pommes
-> Ratatouille/œuf
-> Tous les petits bouts de poulets qui restent sur une carcasse/béchamel/petits bouquets de brocolis


Pour la petite histoire, la très gentille dame s'appelle (je n'invente rien) … Maryvonne !!!

Merci Maryvonne, et aussi à l'adorable ostréicole (Didier, merci à vous) qui m'a refilé plein d'idées merveilleuses pour déguster mes bestioles adorées.

Ouahhhhhhhhhhhhhh les amis, allez en nombre dans cette extraordinaire région, et de préférence, évitez les endroits trop touristiques. Croyez-moi, vous en reviendrez émerveillés.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: Ven Oct 26, 2007 1:53 pm 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le : Lun Avr 10, 2006 5:57 pm
Message(s) : 53
Localisation : Au sud de Lyon (Vienne)
Je me permets de signaler que la farine de sarrazin a un goût très particulier.
Si certains d'entre vous craignent de ne pas aimer, vous pouvez diminuer la quantité de farine de blé noir, et compléter par de la farine blanche, classique. Le meilleur mélange (à mon goût) est le suivant :
- 60% farine de blé noir
- 40% farine de froment

Le goût sera ainsi plus léger.

C'était la minute bretonne ;)

Merci Miss !!! :D :D

_________________
"Défense de rouspéter : rien ne marche jamais parfaitement nulle part et perdre du temps à critiquer ne sert à rien."

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 0 12 13 14 15 16 17 18 0 20 21 22 23 24 25 26


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: Ven Oct 26, 2007 3:30 pm 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le : Ven Oct 07, 2005 3:11 pm
Message(s) : 274
Localisation : Entre béton et bitume
Enigme: 148
Merci de ces précisions importantes, damoiselle PetitPimousse ... Je débute, moi, sous la coiffe bigoudène :lol:

Demain si vous êtes gentils, je vous confierai, secrètement, les idées de dégustation des huîtres et autres coquillages crus distillées par mon (nouvel) ami Didier.

A vos petites fourchettes :lol:

PetitPimousse, Sant Seo, Troll, Bretonnes, Bretons, alors, LE ou LA billig :roll: :roll: :roll: :roll:


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: Ven Oct 26, 2007 5:07 pm 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le : Ven Oct 07, 2005 3:11 pm
Message(s) : 274
Localisation : Entre béton et bitume
Enigme: 148
Décidément, la Bretagne m'inspire :) :D :) :D

Les bons conseils de Didier, l'ostréiculteur

Ces conseils sont destinés aux écailleurs et aussi (principalement) au écailleuses puisqu'il semblerait que les huîtres soit, à 75% ouvertes par les dames.

On ouvre par le côté, on enlève le chapiaud, on le racle bien et, à l'aide du pouce, on vire, non seulement la première eau (c'est indispensable) mais également tous les petits morceaux non agréables en bouche. L'huître refera d'elle-même une belle eau toute propre et toute agréable.
On ne place pas les bestioles sur un lit de glace pilée en direct, ça casse le goût. On les pose sur un lit d'algues.
Si le lit d'algues est lui-même placé sur une couche de glace pilée, on atteint le Nirvana

Outre les traditionnels quartiers de citron et le vinaigre de vin dans lequel macèrent des copeaux d'échalote, on présentera ces belles huîtres accompagnées d'une douzaine de toutes petites coupelles contenant :

J'avoue humblement avoir rajouté la touche personnelle aux conseils de mon ami

Du gingembre frais râpé très finement
De la coriandre fraîche hachée très finement
De l'ail frais râpé très finement
Du poivre (ou des 5 baies, au mieux) en poudre
De la poudre de curry
De la poudre de cannelle
De la poudre de graines d'anis
De la poudre de cumin
De la poudre de piment d'Espelette
De la poudre de muscade
Une pomme verte râpée très finement
Une carotte nouvelle râpée très finement

On utilisera soit une minuscule pointe de couteau, soit, mieux, une pince du style pince à timbre pour assaisonner nos bestioles.

J'étais très très très très sceptique, je suis emballée.

Avec, bien sûr mes préférences (gingembre, pomme, piment d'Espelette, coriandre fraîche).

Mon Cher et Tendre a adoré l'ail, la cannelle et la muscade.

Nous sommes plus réservés sur le curry et la carotte.

Innovez et tentez toutes les épices, mais toujours en quantités minimales.

A l'aube des fêtes de Noël, testez, vous offrirez à vos convives des huîtres royalement différentes.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: Ven Oct 26, 2007 6:36 pm 
Hors-ligne

Inscrit le : Ven Jan 06, 2006 5:32 pm
Message(s) : 22
Localisation : bretagne sud
Enigme: 0
LE billig biensur et wikipédia est d'accord, ravi que tu ais aimé et que tu ne soit pas tombée dans certains pièges a touristes, tu sais ici aussi le meilleur côtoie le pire. Les braves gens n'ont pas de frontières, ils reconnaissent les hommes et le femmes de coeur.

Image
Petit clin d'oeil au stade rennais

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: Ven Oct 26, 2007 7:49 pm 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le : Ven Oct 07, 2005 3:11 pm
Message(s) : 274
Localisation : Entre béton et bitume
Enigme: 148
troll a écrit:
Ils reconnaissent les hommes et le femmes de coeur.


:oops: :oops: J'en rosis d'émotion, me sentant concernée (meuh non, pas idiote encerclée :evil: :evil: )

Une magnifique région, et des femmes et des hommes tellement accueillants, tellement prêts à partager leur savoir, je n'en reviens toujours pas.
Je ne sais pas si, au mois d'août dans la presqu'île de Quiberon il en est de même, mais dans l'arrière pays, au mois d'octobre, que du bonheur, que de la gentillesse, malgré ma plaque d'immatriculation :wink: :wink: :wink: (si vous voyez ce que je veux dire)

UN billig, donc, j'ai bien noté


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: Ven Oct 26, 2007 7:56 pm 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le : Ven Oct 07, 2005 3:11 pm
Message(s) : 274
Localisation : Entre béton et bitume
Enigme: 148
:evil: :evil: :evil: Ben t'as lu, au-dessus ou pas :cry: :cry: :cry:

A quoi ça sert que MissDom elle se décarcasse :( :cry: :( :cry:


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: Ven Oct 26, 2007 9:02 pm 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le : Ven Oct 07, 2005 3:11 pm
Message(s) : 274
Localisation : Entre béton et bitume
Enigme: 148
Soliléo, rien que pour toi : ImageImageImageImage

Je récapitule : PetitPimousse, Troll, Sant Seo, Soliléo ... Y'a presque autant de Bretons que d'Estiens :lol: :lol:


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: Lun Oct 29, 2007 10:23 am 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le : Mar Déc 13, 2005 12:23 pm
Message(s) : 64
Localisation : devant l'ecran
MissDom a écrit:
PetitPimousse, Sant Seo, Troll, Bretonnes, Bretons, alors, LE ou LA billig :roll: :roll: :roll: :roll:


Moi, j'ai toujours dit LE bilig. Maintenant, peut être que c'est LA, mais bon, je m'y tiens.(au passage, tu as oublié de mentionner la SPANELL, la spatule)

Je peux te dire que tu as eu beaucoup de chance. Généralement, les recettes de crèpes, c'est comme celle du Coca (tu remarqueras l'amalgame douteux :roll: ), elles se transmettent seulement dans la famille. Donc, bravo Maryvonne d'avoir généreusement fait part de son secret!

_________________
Image
BLOAVEZ MAD!!!!


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: Mar Oct 30, 2007 9:04 am 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le : Ven Oct 07, 2005 3:11 pm
Message(s) : 274
Localisation : Entre béton et bitume
Enigme: 148
petitpimousse a écrit:
Je me permets de signaler que la farine de sarrazin a un goût très particulier.
Si certains d'entre vous craignent de ne pas aimer, vous pouvez diminuer la quantité de farine de blé noir, et compléter par de la farine blanche, classique. Le meilleur mélange (à mon goût) est le suivant :
- 60% farine de blé noir
- 40% farine de froment

Le goût sera ainsi plus léger.

C'était la minute bretonne ;)

Merci Miss !!! :D :D


Tu me dis, je teste et je comprends par là-même la présence d'une cuillérée de miel : ça adoucit le goût en effet un peu prononcé de la farine de blé noir.

Je remets ma coiffe d'aplomb et j'y retourne :D :lol:


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: Mar Nov 06, 2007 6:21 pm 
Hors-ligne

Inscrit le : Dim Avr 30, 2006 1:50 pm
Message(s) : 56
Enigme: 148
Oserais je te demander OHHHHH Miss Impériale dans ta cuisine ....une recette??

Bon y a celle du couscous que j'attends toujours ....mais bon...passons...

et il me faudrait également la VRAIE recette de l'osso buco, mais la VRAIE hein...........pas celle qui vient de là ou il pleut toujours.... :arrow:

Je suis à ta disposition pour tout renseignement complémentaire..8)

Merciiiiiii :lol: :lol:


Dernière édition par doujuli le Mer Nov 14, 2007 8:09 pm, édité 1 fois.

Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: Mar Nov 06, 2007 6:55 pm 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le : Ven Oct 07, 2005 3:11 pm
Message(s) : 274
Localisation : Entre béton et bitume
Enigme: 148
Voui, voui, j'ai ça, j'en fais même un bien bon, avec sa gremolata ... en plus, ça se prête très bien à la congélation.

Je m'occupe de toi en priorité, ma Koupine (vi, elle a des passe-droits)

Donc, on prévoit d'acheter, pour demain :

    1,5 Kg de jarret de veau pas trop gras (des tranches assez épaisses mais surtout, avec la moelle au milieu de l'os
    3 carottes
    2 oignons
    2 côtes de céleri
    4 tomates
    25 cl de vin blanc sec
    25 cl de bouillon de poule
    1 petite boîte de concentré de tomate
    1 bouquet garni
    1 branche de basilic frais
    2 cuillérées à soupe de farine
    3 cuillérées à soupe d'huile d'olive
    sel
    poivre
    1 orange non traitée
    1 citron non traité
    1 bouquet de persil plat
    2 belles gousses d'ail

    Pour l'accompagnement, les plus courageuses prépareront leurs tagliatelles fraîches, les feignasses dont je fais partie les achèteront au rayon frais


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: Mar Nov 06, 2007 7:40 pm 
Hors-ligne

Inscrit le : Dim Avr 30, 2006 1:50 pm
Message(s) : 56
Enigme: 148
Merci la koupine 8)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: Mer Nov 07, 2007 10:46 am 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le : Ven Oct 07, 2005 3:11 pm
Message(s) : 274
Localisation : Entre béton et bitume
Enigme: 148
Osso Buco (ou Osso Bucco)

On récapitule :

Dans le panier, on met : Image

• 1,5 Kg de jarret de veau pas trop gras (des tranches assez épaisses mais surtout, avec bien de la moelle au milieu de l'os
• 3 carottes
• 2 oignons
• 2 côtes de céleri
• 4 tomates
• 25 cl de vin blanc sec
• 25 cl de bouillon de poule
• 1 petite boîte de concentré de tomate
• 1 bouquet garni
• 1 branche de basilic frais
• 2 belles gousses d'ail
• 2 cuillérées à soupe de farine
• 3 cuillérées à soupe d'huile d'olive
• sel
• poivre
• 1 orange non traitée
• 1 citron non traité
• 1 bouquet de persil plat

Et on y va Image

Eplucher les carottes nouvelles et les débiter en tronçons d'environ 2 cm.
Enlever toutes les feuilles du pied de céleri et effiler les côtes avant de les débiter en tronçons d'environ 2 cm.
Eplucher les oignons et les débiter en tous petits dés.
Ebouillanter les tomates, les éplucher, les épépiner et les couper en quartiers

Dans un sac en plastique, verser deux cuillérées de farine tamisée.
Ajouter les tranches d'osso-buco, fermer le sac et agiter de manière à couvrir uniformément mais sans excès les tranches de viande.

Dans une cocotte à fond épais, faire chauffer l'huile d'olive.
Faire dorer les tranches sur les deux faces.
Oter de la cocotte et réserver.
Ajouter carottes, oignons, et céleri (pas encore les tomates)
Mélanger et faire revenir quelques minutes.
Déglacer au vin blanc, laisser réduire avant d'ajouter le fonds de veau lié.
Ajouter une cuillérée à soupe de concentré de tomate, le bouquet garni, le basilic et l'ail haché.
Mélanger et faire bouillir à feu vif durant quelques instants, saler poivrer.
Remettre la viande et remuer délicatement, de manière qu'elle soit bien recouverte de sauce.
Couvrir et laisser cuire à feu doux pendant environ 1 heure en remuant délicatement régulièrement.
20 minutes avant la fin de la cuisson, ajouter les tomates et le jus d'une orange.
Pendant ce temps, préparer la gremolata : prélever le zeste d'une orange non traitée et le zeste d'un citron non traité.
Les blanchir une minute dans de l'eau bouillante avant de les émincer en très fines lamelles puis de les découper dans l'autre sens pour obtenir de minuscules carrés avant d'ajouter le persil haché finement..
Quand le veau est cuit, ôter le bouquet garni et le basilic, enlever la viande et réserver sur un plat de service, au chaud.
Faites réduire la sauce jusqu'à ce qu'elle devienne sirupeuse.
Rectifier l'assaisonnement.
Verser sur la viande et parsemer d'une partie de la Gremolata.
On servira le surplus, à part, dans un ramequin, pour les plus gourmands.
Traditionnellement, on présentera, en garniture, un risotto, mais je préfère, et de loin, des tagliatelles fraîches ou des Penne Rigate (dont la structure rayée retient particulièrement bien les sauces).
Chaque convive (enfin ceux qui aiment ça, moi, je l'offre à mon voisin, je déteste ça) prélèvera la moelle qui se situe au centre de l'os et l'étalera sur sa viande avant de la déguster.
Image On servira accompagné d'un Rosé de Provence (un Bandol ou un Saint-Tropez) bien frais ou un vin de Lombardie, un vin rouge de Valtellina, par exemple.

La section "recette à la demande" reste à vot'service M'sieurs-Dames


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: Mer Nov 07, 2007 10:58 am 
Hors-ligne

Inscrit le : Dim Avr 30, 2006 1:50 pm
Message(s) : 56
Enigme: 148
j'suis toute zémue :cry:

c'est TROP bien Image

je te tiens au courant comme dab :wink:


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 454 messages ]  Aller vers la page Précédent  1 ... 24, 25, 26, 27, 28, 29, 30, 31  Suivant


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 4 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de:
Aller vers :  


Le panda malicieux